Partitions

exposition collective, 2016 
avec Iris Bernadac et Sixtine de Thé


   
Partitions identifie trois œuvres indépendantes qui dialoguent, ainsi qu’une proposition d’écriture commune qui réfléchit aux conditions de lisibilité et d’interprétation de l’improvisation corporelle. Développés au sol, filmés, codifiés, puis transcrits et présentés verticalement, les positions et mouvements de Veille ont perdu leur troisième dimension – points et lignes d’un relevé élémentaire ; ossature minimale, tour à tour humaine, géographique ou astrale. 

Partitions identifies three independent works and a collective writing proposition that reflects on the conditions of legibility and interpretation of body improvisation. Developed on the ground, filmed, codified, then transcribed and presented vertically, the positions and movements of Watch have lost their third dimension – points and lines of an elementary survey ; minimal framework, alternately human, geographic or astral.


salle 1.

Veille, encre et feutre sur papier, 5 m x 1 m (proposition collective)
Archive du geste, série photographique noir et blanc, 42 cm x 30 cm (ST)


   


salle 2.

Venise, Thessalonique, Rome, encre et feutre sur calque (IB)
Un Homme brûlé..., gouache, impression murale à la main (IB)
Kosma, film expérimental, 5’, HD, vidéoprojeté (AP)

///

en partenariat avec Les Deux-Îles – Résidence de création et le Dôme Festival